LE CHOIX DU TITRE D'UNE OEUVRE LITTÉRAIRE

Le titre d’une œuvre littéraire est l’un des éléments les plus importants du paratexte. Son choix doit être fait avec le plus grand soin et cela pour plusieurs raisons. Le titre a une fonction commerciale. Il joue un rôle essentiel dans la mesure où il peut accrocher un regard, retenir l’attention et même pousser une personne à acheter l’œuvre. Quand l’auteur est un formidable inconnu, quand son nom dans le champ littéraire n’est pas une référence, le titre doit être capable, par sa beauté, par sa charge émotionnelle donner envie au lecteur de tenter l’aventure de la lecture. Dans la plupart des cas, c’est le titre qui oblige une personne à lire ou non le roman par exemple.

Le professeur Pierre N’Da disait que le titre d’une œuvre est la clé de voûte qui amène le lecteur à pénétrer dans l’univers du livre sans l’avoir même ouvert. Ce qui signifie qu’il doit susciter l’intérêt et la curiosité, donner la première impulsion au lecteur revêche. Auprès du lecteur, le titre doit jouer un rôle de séducteur ; il doit fonctionner comme un texte publicitaire.

Si hier, les écrivains ne donnaient pas un grand intérêt à l’aspect commercial du titre, aujourd’hui il y a de profondes mutations dont il faut tenir compte. Les œuvres écrites foisonnent et le rythme de leur production donne au lecteur un large éventail de choix. Il n’est plus question de donner comme titre à un roman CLIMBIE ou MADAME BOVARY.

Cependant, l’obsession de trouver un titre qui vend donne lieu à des dérives qui desservent la littérature. Il y a aujourd’hui des titres d’ouvrages littéraires sur le marché qui fonctionnent comme des titres de films hollywoodiens.   Le souci de vendre un grand nombre de livre ne doit pas décharger  l’écrivain de son statut d’artiste et de producteur de sens.

Le titre d’une œuvre littéraire doit conserver sa fonction métaphorique et imagée. Cela est d’autant plus important que le titre n’est pas seulement l’intitulé d’une histoire. Il fait partie du livre et revêt une importance capitale dans toute étude. Les éplucheurs de textes ont compris depuis belle lurette, combien de fois, le titre est intéressant dans toute exégèse des œuvres littéraires. Porte d’entrée dans l’univers sémantique à découvrir, il offre des hypothèses de lecture en donnant un avant-goût du message ou de l’idéologie du livre.

Ceci dit, l’écrivain, doit pouvoir trouver un équilibre entre la fonction commerciale du titre et sa fonction littéraire. En cas de difficulté, il doit privilégier la seconde fonction.