La rentrée littéraire 2019 de l'AECI vue par l'écrivaine Holy Dolores

L’AECI (l’Association des Écrivains de Côte d’Ivoire) a organisé ce samedi 23 février 2019 sa traditionnelle rentrée littéraire à la Bibliothèque Nationale du Plateau, Abidjan.

D’entrée de jeu, le Docteur Paul Will Ademon a éclairé l’auditoire sur l’avenir du livre à travers le thème: De l’Hyperproductisme au Libéralisme à visage humain, l’écrivain un Laissé pour Compte? 
Il a souligné le fait que la musique et la danse urbaine soient surreprésentées dans le milieu culturel ivoirien bien qu’elles brillent très souvent par la vacuité de leur contenu sémantique. Ainsi, une place de choix devrait être tout autant accordée à la littérature.

L’intermède artistique a été assuré par Bacome Niamba, la liane intelligente, en compagnie de sa troupe Kassou-tri. Celle dont Tiburce Koffi a dit: " Elle n'est pas liane, mais elle lui ressemble. Son corps ondule dans l'espace scénique comme une anguille dans l'espace marin”, celle-là a su faire hurler sa voix pour exhorter les écrivains, contre vents et marées, à la production littéraire. 
“Vous êtes la lumière sur les sentiers enténébrés. Écrivez!“ A-t-elle déclamé, “Que ceux qui ont des oreilles pour entendre, entendent car sans oreilles, il n’y a pas d’enseignement.”


Du discours du Président de l’AECI, Macaire Etty, il ressort que tout chez l’écrivain doit contribuer à éduquer, informer et instruire, de leurs comportements jusqu’à leurs publications sur les réseaux sociaux: “Nous sommes les ressortissants du pays de Bernard Dadié, Ahmadou Kourouma, Bernard Zadi Zahourou, Régina Yaou et cela a un sens [...] Écrire sans faute est la meilleure forme d’élégance.”

Cette cérémonie a été mémorable par la pléthore de prix et distinctions qui a été décernée.

Distinction des invités spéciaux: 
- Joel Eric Bekalé, Président d'honneur de l'union des écrivains du Gabon, Prix Sembène Ousmane 2018,
-Marie Gabrielle Ferraty, Présidente de l'Association des Écrivains de Guyane,

Prix AECI pour la Promotion du Livre: 
- Marie Laure N'Goran, journaliste et animatrice du Magazine Culturel au Journal Télévisé de 20 h sur RTI 1,
- Sita Soro, animatrice du Livre de la Semaine sur la Radio Nationale,
- Flora Niagne, Promotrice du concept À Lire et À Boire.

Prix Regina Yaou de la Nouvelle, 2ème édition: 
Remise de récompense aux 10 lauréats. À l’issue d’un concours ayant collecté 40 nouvelles, les membres du jury Herve AyemenePatrick KoffiAnkon Justin MiessanMarie Joelle Kei et moi avons eu la lourde tâche de désigner les 10 meilleurs textes qui ont été récompensés et édités dans un recueil collectif de nouvelles.


La rentrée littéraire 2019 de l’AECI fut une belle cérémonie qui a rassemblé (presque) tout le gotha ivoirien des lettres: Pr Boa Thiémélé RamsèsArsène Angelbert AbloCharles Pemont, Pr Faustin Toha, Pr David N'Goran, Pr Soro David, Pr Jean Marie Kouakou. La présence de Placide Konan et Philo (de l’Ecole des Poètes), de Miss Littérature Dro Roxane et sa Dauphine Aïvodji Sonia Grâce n’était pas moins saluée.

Vive l’AECI pour que vive la Littérature en Côte d’Ivoire!

(©) 

Holy Dolores